isolation des murs extérieurs

Question détaillée

Question posée le 30/09/2017 par libs

bonjour

Nous discutons actuellement entre copropriétaires en ce qui concerne l'isolation des murs extérieurs de la copropriété

La construction date de 1996 et après vérification les murs intérieurs sont protégés par des panneaux "plaquo"

Quel isolant est recommandé pour l'extérieur, une double isolation intérieure et extérieure ne nuit- elle pas à la viabilité du bâtiment

En cas d'isolation extérieure quels sont les isolants adéquats à utiliser

et l’épaisseur des matériaux.

Les audits sont ils obligatoires dans notre cas

cordialement

Signaler cette question

2 réponses d'expert

Réponse envoyée le 01/10/2017 par yves bouxirot

Bonjour,
si votre immeuble date de 1996, vos murs sont effectivement déjà isolés par l'intérieur. A part réduire les ponts thermiques de planchers intermédiaires, la plus value de l'isolation par l'extérieur sera faible et le temps de retour sur investissement très long. Je vous conseille de vous faire accompagner par un bureau d'études thermiques pour déterminer les travaux à envisager en priorité pour votre copropriété. Quelle est aujourd'hui votre consommation en énergie, sous quelle forme, pour quels usages et quelle zone géographique ?
Cdlt

Signaler cette réponse
6

personnes ont trouvé cette réponse utile

2 commentaires

Commentaire posté le 01/10/2017 par Anonyme

Bonjour

Je vous remercie d'avoir répondu à cette question, je rejoints sans être experte dans ce domaine votre analyse, le syndic en place nous annonce des travaux faramineux , étant donné qu'il obtient un pourcentage fixé par l'assemblée pour le suivi, plus le prix est élevé et plus il y gagne

Nous avons un chauffage individuel au gaz dans chaque appartement je possède un 2 pièces de moins de 50m3 et j'ai calculée hier sur2 ans ma consommation s’élève à moins de 400 euros, j'ai fait installé un thermostat et je programme mes heures d'arrivée et de présence... je paie 576€ sans les taxes l'abonnement facturé par le Gaz de Strasbourg.
Donc comme vous écrivez le retour sur investissement sera long je pense vu mon âge ne plus faire partie de ce monde à cette période.

Êtes vous en mesure de nous conseiller un confrère sur le département 67

Bien sincèrement

Signaler ce commentaire

Commentaire posté le 01/10/2017 par yves bouxirot

Consommation de 400 € annuelle en gaz, cela correspond à environ 160 kWh/m².an, une valeur dans la moyenne pour un bâtiment de 1996 à Strasbourg. Sur quoi se base votre syndic pour entreprendre des travaux. Il est clair que le temps de retour sur investissement sera très long... Un changement de type de VMC ou une isolation de plancher bas serait certainement plus judicieuse. Je ne connais pas de confrère en Alsace.
Cdlt

Signaler ce commentaire

Réponse envoyée le 02/10/2017 par Gilles conseiller Weber

Bonjour,

Ce que vous avez « protection des murs intérieurs par des panneaux plaquo » est probablement une isolation intérieure avec des complexes de doublages collés dont l’utilisation est fréquente en collectif.

Très souvent, l’isolant employé lors d’une ITE (Isolation Thermique par l’Extérieur) est du PSE (Polystyrène expansé) mais il y beaucoup de variantes possibles (Ultratherm 22 (le plus performant du marché actuellement je crois, laines minérales (roche sous enduit ou bardage et verre le plus souvent sous bardage, liège, etc, etc… Il n’y a pas de souci à mettre en œuvre une ITE quand il y a une ITI existante à condition que cela soit fait dans les règles de l’art (et notamment qu’il y ait bien une VMC adaptée en intérieur mais avec un bâtiment récent cela ne doit normalement pas poser de problème).

On ne raisonne pas en épaisseur mais en résistance thermique R. Pour prétendre au crédit d’impôt (sans parler des autres conditions à remplir), elle doit être au minimum de 3.70 m².K/W en murs. Employer des isolant performants (à faible lambda) permet d’atteindre des R élevés sans trop d’épaisseur et de réduire ainsi que ce que l’on appelle l’effet tunnel des fenêtres. Ainsi, on atteint R=3.70 avec 14 cm de PSE blanc et on les dépasse avec 9 cm d’Ultratherm 22.

Votre bâtiment est relativement récent et sa consommation énergétique modérée. Envisager une ITE peut néanmoins être une opportunité et ce pour plusieurs raisons :
- Profiter de la nécessité de refaire le ravalement pour entreprendre ce type de travaux dont une partie pourra bénéficier du CITE
- Réduire sa consommation d’énergie
- Participer à la réduction des émissions des gaz à effet de serre (on peut aussi isoler en pensant aux générations futures)
- Un meilleur classement dans les DPR permet une surcote d’environ 5 % généralement observée lors de la vente d’un logement.

Cela nécessite une étude globale approfondie.

Bien cordialement

Signaler cette réponse
4

personnes ont trouvé cette réponse utile

0 commentaire

Ooreka vous remercie de votre participation à ces échanges. Cependant, nous avons décidé de fermer le service Questions/Réponses. Ainsi, il n'est plus possible de répondre aux questions et aux commentaires. Nous espérons malgré tout que ces échanges ont pu vous être utile. À bientôt pour de nouvelles aventures avec Ooreka !

Trouver les spécialistes pour votre projet

Quel est votre projet ?

Merci de préciser le type de prestation souhaitée afin de vous orienter vers les pros qu'il vous faut.

Ville ?
Code postal ?

Merci de préciser votre code postal.

Demander des devis

gratuit sans engagement sous 48h